• Impact limité de la crise du COVID-19 au T1

  • Partenariat sans précédent signé pour le candidat vaccin de Phase 2 contre la maladie de Lyme

  • Révision des prévisions 2020 avec notamment une amélioration de l’EBITDA

  • Initiation du développement d’un vaccin SARS-CoV-2 contre le COVID-19

Résultats financiers solides publiés au T1 2020, impact limité du COVID-19

  • Ventes de produits de €32,7 millions au T1 2020, stables vs T1 2019 (€32,8 millions)
  • Chiffre d’affaires total de €35,2 millions au T1 2020, stable vs T1 2019 (€34,9 millions)
  • • Marge brute sur les ventes de produits de 69,4% au T1 2020 soutenue par la multiplicité des zones géographiques et la solide performance opérationnelle des sites de production du Groupe
  • EBITDA [1] de €2,4 millions au T1 2020, inférieur à celui du T1 2019 (€8,2 millions) en raison d’une augmentation des investissements de R&D
  • Flux de trésorerie positifs de €3,0 millions au T1 2020
  • Solide position de trésorerie de €80,8 millions à fin mars 2020
    • o soutenue par le récent accord de financement de $85 millions signé avec deux fonds d’investissement américains (Valneva n’a effectué à ce jour qu’un tirage de $45 millions dans le cadre de cet accord)

Révision des prévisions 2020 afin de refléter l’impact persistant du COVID-19 et la collaboration pour le vaccin Lyme, intégrant notamment une amélioration de l’EBITDA

  • Chiffre d’affaires total 2020 désormais estimé entre €95 millions et €135 millions
    • o Cette révision inclut la reconnaissance de €10 millions à €30 millions de revenus provenant de la collaboration sur le candidat vaccin contre la maladie de Lyme, à intégrer aux “autres revenus” [2]
      • Prévision pour les autres revenus, hors Lyme, maintenue à environ €10 millions
    • Prévision pour les ventes de produits désormais estimée entre €75 millions et €95 millions compte tenu de l’impact persistant de la pandémie de COVID-19
  • Investissements R&D 2020 estimés à €80 millions au plus, en tenant compte:
    • D’un retard potentiel de trois mois pour l’initiation de l’étude de Phase 3 pour le vaccin chikungunya en raison du COVID-19, comme précédemment annoncé
    • Des coûts liés au vaccin Lyme dans le cadre de la nouvelle collaboration
    • De l’investissement initial du Groupe dans un candidat vaccin contre le SARS-CoV-2 (VLA2001)
  • Valneva prévoit désormais pour 2020 un EBITDA négatif de €10 millions à €30 millions, moins important que sa prévision initiale d’un EBITDA négatif d’un maximum de €50 millions en 2020
    • Des mesures de réduction des coûts sont par ailleurs mises en œuvre au sein du Groupe et des mécanismes de soutien gouvernementaux sont également utilisés lorsque cela est possible

Avancées significatives annoncées pour les différents programmes R&D du Groupe depuis le début de l’année

  • Signature d’une collaboration sans précédent avec Pfizer pour le candidat vaccin contre la maladie de Lyme VLA15 [3]
    • Paiement initial de $130 millions et paiements d’étape de $35 millions liés à l’avancée du développement du produit
    • Jusqu’à $143 millions de paiements additionnels liés aux premières étapes de commercialisation du produit
    • Redevances croissantes sur les ventes, avec un taux débutant à 19%
  • Aucun changement de calendrier pour les essais de Phase 2 de VLA15 actuellement en cours, malgré la pandémie de COVID-19. Premiers résultats de Phase 2 toujours attendus en juillet 2020
  • Réunion de fin de Phase 2 positive octroyée par la FDA pour le candidat vaccin contre le chikungunya VLA1553 [4]
  • Initiation de la Phase 3 du vaccin chikungunya dès que la situation liée au COVID-19 le permettra (actuellement prévue pour le T4 2020)
  • Initiation de VLA2001 – programme de développement d’un vaccin SARS-CoV-2 contre le COVID-19 [5]
    • Collaboration avec Dynavax s’appuyant sur les compétences techniques de Valneva et une plateforme existante pour développer un candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre le coronavirus
    • Utilisation des capacités de laboratoire existantes d’un niveau 3 de biosécurité pour mener les activités précliniques
    • Ressources provenant d’autres projets (en tout début de développement) réallouées pour ce programme; recherche de subventions pour financer le développement clinique et les investissements de fabrication.
    • Valneva et Dynavax vont travailler de concert avec les autorités réglementaires pour s’accorder sur la stratégie optimale pour un développement clinique accéléré, avec pour objectif d’initier des essais cliniques avant la fin 2020 (sous réserve du succès des travaux précliniques et de l'obtention de financements)
    • Production des lots cliniques prévue sur le site de Valneva situé à Livingston, Ecosse, qui est approuvé par la FDA

David Lawrence, Directeur financier de Valneva, a indiqué, a indiqué, “Compte tenu de la pandémie actuelle, nous sommes très satisfaits de nos résultats financiers du premier trimestre. Nous avons également conclu un accord de collaboration sans précédent avec Pfizer pour faire avancer notre programme contre la maladie de Lyme en réponse à un besoin médical majeur non satisfait. Compte tenu de la crise mondiale du COVID-19 et de son impact significatif sur notre activité de vaccins du voyage, nous nous réjouissons de pouvoir équilibrer le bien-être de nos employés et la continuité de nos activités, et nous tenons à les remercier pour leur engagement et leur flexibilité".

Principales Informations financières

(non-auditées, consolidées selon les normes IFRS)

En millions d’euros 3 mois clos au 31 mars
2020 2019
Ventes de produits 32,7 32,8
Chiffre d’affaires total 35,2 34,9
Bénéficie net/Perte (1,2) 4,9
EBITDA 2,4 8,2
Trésorerie 80,8 68,1

Saint Herblain (France), 7 mai 2020 - Valneva SE Valneva SE (“Valneva” ou “le Groupe”), société spécialisée dans les vaccins contre les maladies générant d’importants besoins médicaux, publie aujourd’hui ses résultats financiers du premier trimestre clos au 31 mars 2020. Les résultats financiers intermédiaires consolidés sont disponibles sur le site internet de la société www.valneva.com.

Valneva retransmettra en direct la conférence téléphonique sur les résultats financiers du premier trimestre à 15h00 CEST sur le site internet du Groupe via le lien : https://edge.media-server.com/mmc/p/5i6xunqx

Vaccins commerciaux

VACCIN CONTRE L’ENCEPHALITE JAPONAISE (IXIARO® /JESPECT® )
Au premier trimestre 2020, les ventes du vaccin IXIARO® /JESPECT® ont atteint €22,9 millions, soit une croissance de 2% (0% à taux de change constant). Cette augmentation a été principalement soutenue par la demande de produits en Amérique du Nord, sur les marchés public et privé. Au cours du premier trimestre 2020, le département américain de la défense (“DoD”) a publié un appel d’offres (RFP) pour la fourniture de vaccins contre l’encéphalite japonaise à l’armée américaine. En tant que fournisseur du seul vaccin contre l’encéphalite japonaise approuvé par l’agence de santé américaine FDA, Valneva a répondu à cet appel d’offres et prévoit de signer un nouveau contrat avec le DoD au second trimestre de cette année. Ce nouveau contrat devrait être le principal moteur des ventes d’IXIARO® en 2020 et au-delà. La FDA a, par ailleurs, approuvé en mars 2020 une prolongation de la durée d’utilisation du vaccin contre l’encéphalite japonaise IXIARO® de 24 à 36 mois® en mars [6], facilitant ainsi la gestion de l’approvisionnement du vaccin.

VACCIN CONTRE LE CHOLERA [7](DUKORAL® )
Au premier trimestre 2020, les ventes de DUKORAL® ont progressé à €9,7 millions contre €9.6 millions au premier trimestre 2019.

MARCHÉ DES VACCINS DU VOYAGE
Le groupe prévoit que les vaccins IXIARO® /JESPECT® et DUKORAL® vont être significativement impactés par le ralentissement du marché du voyage, notamment au deuxième et troisième trimestres 2020, avec une reprise progressive du marché anticipée au quatrième trimestre. Bien que cela puisse prendre des années pour que le marché du voyage revienne à ses niveaux précédents, le Groupe pense que la crise actuelle pourrait avoir un impact positif sur le marché du vaccin à moyen et long terme en raison d’une sensibilisation accrue à la vaccination.

Candidats vaccins en développement clinique

VACCIN CANDIDAT CONTRE LA MALADIE DE LYME – VLA15
Alliance stratégique avec Pfizer; Premiers résultats de Phase 2 attendus mi 2020

Le vaccin contre la maladie de Lyme de Valneva, VLA15, est actuellement le seul programme clinique actif au monde à cibler la maladie transmise par les tiques la plus commune de l’hémisphère nord. Valneva a récemment annoncé la signature d’un accord de partenariat majeur avec Pfizer pour le développement avancé et la future commercialisation de VLA15 [8].

Valneva et Pfizer travailleront en étroite collaboration pendant tout le développement de VLA15. Valneva pourra recevoir des paiements d’un montant total de $308 millions dont un paiement initial de $130 millions, des paiements d’étape de $35 millions liés à l’avancée du développement du produit et jusqu’à $143 millions de paiements additionnels liés aux premières étapes de commercialisation du produit. Selon les termes de l’accord, Valneva financera 30% de tous les coûts de développement jusqu’à la fin du programme de développement et en retour, Pfizer versera à Valneva des redevances croissantes sur les ventes, avec un taux débutant à 19%. Pfizer dirigera les activités liées aux dernières étapes de développement du vaccin et sera seul en charge de la commercialisation.

Valneva a finalisé le recrutement et le suivi de plus de 800 patients dans les deux études de Phase 2 de son vaccin contre la maladie de Lyme. Le Groupe prévoit de publier les premiers résultats de l’étude VLA15-201 pour le schéma de vaccination le plus court (Jour 1, Mois 1 et Mois 2) en juillet 2020 suivi, au troisième trimestre, par les premiers résultats de l’étude VLA15-202 (Jour 1, Mois 2 et Mois 6). Les résultats des études de Phase 2 vont permettre, sur la base des données d’immunogénicité et d’innocuité, d’identifier le dosage et le schéma de vaccination à utiliser pour la Phase 3.

Selon les organismes américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), environ 300 000 américains4 sont diagnostiqués chaque année et au moins 200 000 cas seraient également recensés chaque année en Europe [9].

VLA15 est un vaccin multivalent à sous-unités de protéines ciblant la surface externe de la protéine A (OspA) de la Borrelia dont l’objectif est d’offrir une protection contre la majorité des souches de Borrelia pathogènes. VLA15 est conçu pour offrir une protection contre la maladie de Lyme en augmentant le niveau des anticorps qui empêchent la bactérie Borrelia de migrer de la tique à l’homme après une morsure. Le programme a reçu le statut de “Fast track” de l’autorité de santé américaine, FDA, en juillet 2017 [10].

Le potentiel de chiffre d’affaires pour un vaccin contre la maladie de Lyme, Etats-Unis et Europe conjugués, est estimé à plus de $1 milliard [11].

CANDIDAT VACCIN CONTRE LE CHIKUNGUNYA – VLA1553
Préparation pour l’initiation de la Phase 3 actuellement en cours

Le candidat vaccin de Valneva à injection unique contre le chikungunya, VLA1553, cible une infection transmise par les moustiques et fortement prévalente dans les régions tropicales et subtropicales.

Valneva prévoit de développer ce produit jusqu’à sa mise sur le marché avec l’intention d’en retirer des synergies industrielles et commerciales extrêmement importantes en se concentrant dans un premier temps sur le marché du voyage. Valneva et l’Institut brésilien Butantan ont récemment annoncé la signature d’une lettre d’intention liante (binding term sheet) pour le développement, la production et la commercialisation du candidat vaccin à dose unique de Valneva contre le chikungunya, VLA1553, dans les pays à revenus faibles et intermédiaires [12]. Cette collaboration s’inscrit dans le cadre du financement de $23,4 millions que Valneva a reçu de la Coalition pour les Innovations en Préparation aux Epidémies (CEPI) en juillet 2019 [13].

Au cours du premier trimestre 2020, Valneva a tenu une réunion de fin de Phase 2 avec l’agence de santé américaine (FDA) [14]. Valneva continue à advancer sur la preparation de la Phase 3, y compris avec son organisme de recherche sous contrat (CRO) afin de pouvoir initier la Phase 3 dès que la situation liée au COVID-19 le permettra. Comme précédemment annoncé, le Groupe prévoit d’initier les essais cliniques de Phase 3 au quatrième trimestre de cette année, soit trois mois plus tard que prévu initialement.

Le chikungunya est considéré comme une menace majeure pour la santé publique avec aucun vaccin préventif ou traitement efficace actuellement disponible. Le virus chikungunya (CHIKV) est un un alphavirus de la famille des Togaviridae transmis par les moustiques Aedes. Depuis 2017, plus d’un million de cas ont été recensés sur le continent américain [15] et l’impact économique de la maladie est considéré comme extrêmement important (ex. l’épidémie de la Colombie en 2014 : $73,6 million) [16]. Cet impact devrait continuer à s’alourdir alors que les principaux vecteurs du virus ne cessent d’étendre leur territoire.

VLA1553 est un candidat vaccin monovalent vivant atténué visant à offrir une protection contre le virus chikungunya. Il a reçu le statut de « Fast Track » de la FDA en décembre 2018 [17].

Le marché mondial total des vaccins contre le chikungunya vaccines est estimé à plus de $500 millions et le marché du voyage à environ $250 millions [18].

La société dont le vaccin contre le chikugununya recevra la première autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis sera éligible à l’obtention d’un bon d’évaluation prioritaire (Priority Review Voucher).

CANDIDAT VACCIN contre le virus SARS-COV-2 – VLA 2001
Programme de développement d’un vaccin inactivé récemment initié

Valneva a récemment initié un programme de recherche visant à développer un vaccin contre le virus SARS-CoV-2, l’agent pathogène du COVID-19 [19].

Le Groupe s’appuie sur la plateforme précédemment approuvée pour son vaccin IXIARO® afin de développer un candidat vaccin inactivé et adjuvanté en collaboration avec Dynavax

Dynavax fournit son adjuvant CpG 1018, qui est par ailleurs incorporé dans HEPLISAV-B®, un vaccin contre l’hépatite B approuvé par la FDA (U.S. Food and Drug Administration).

Valneva mène des travaux de développement préclinique dans ses laboratoires de niveau 3 de biosécurité et a alloué au projet des ressources provenant de ses autres projets en tout début de développement (recherche initiale et développement pré-clinique), sans affecter le développement clinique de ses candidats vaccins contre la maladie de Lyme et le chikungunya. Valneva et Dynavax vont travailler de concert avec les autorités réglementaires pour s’accorder sur la stratégie optimale pour un développement clinique accéléré, avec pour objectif d’initier des essais cliniques avant la fin 2020 (sous réserve de la réussite des travaux précliniques et de l'obtention d'un financement approprié).

Valneva possède les compétences nécessaires à la production de ce type de vaccin viral dans son usine de Livingston (UK), opérant selon les normes BPF, et prévoit de produire les lots cliniques dans cette usine.

Valneva recherche des financements non dilutifs, et notamment des subventions, pour le développement clinique et les investissements industriels nécessaires. Si le programme est un succès et obtient les financements appropriés, Valneva estime que sa capacité de production initiale pourrait dépasser les 30 millions de doses par an.

Eléments financiers du premier trimestre 2020

(non audités, consolidés selon les normes IFRS)

Chiffres d’affaires
Le chiffre d’affaires total de Valneva était de €35,2 millions au premier trimestre de l’exercice 2020, contre €34,9 millions au premier trimestre de l’exercice 2019.

Les ventes de produits se sont élevées à €32,7 millions au premier trimestre 2020 contre €32,8 millions sur la même période en 2019. A taux de change constants, les ventes de produits ont diminué de 2% par rapport au premier trimestre 2019. Le chiffre d’affaires des collaborations et licences était de €2,5 millions au premier trimestre 2020 contre €2,1 millions sur la même période en 2019.

Résultat opérationnel et EBITDA
Les coûts des produits et services vendus (COGS) étaient de €12,1 millions au premier trimestre de l’exercice 2020, soit une marge brute totale de 69,4% contre 66,3% au premier trimestre 2019. €6,7 millions de ces coûts provenaient des ventes d’IXIARO® /JESPECT® , soit une marge brute de 70,8% pour ce vaccin, et €3,2 millions de ces coûts provenaient des ventes de DUKORAL® , soit une marge brute de 66,8% pour ce vaccin. Sur les coûts restants au premier trimestre 2020, €0,1 million provenait de l’activité de distribution de produits pour tiers et €2,1 millions des coûts des services. Au premier trimestre de l’exercice 2019, les COGS étaient de €12,2 millions, dont €11,1 millions liés aux coûts des produits et €1,1 million lié aux coûts des services.

Les dépenses de Recherche et développement (R&D) étaient de €13,3 millions au premier trimestre 2020 contre €6,3 millions sur la période de comparaison en 2019. Cette progression attendue est liée à une augmentation des investissements dans les candidats vaccins en développement clinique de Valneva. Au premier trimestre 2020, les frais commerciaux étaient de €6,0 millions contre €5,6 millions au premier trimestre 2019. Les frais généraux et administratifs ont, quant à eux, progressé de €5,2 millions au premier trimestre 2020 contre €4,5 millions sur la même période de l’exercice 2019, principalement en raison d’une augmentation des coûts destinés à soutenir les projets stratégiques du Groupe et de la mise en place d’un nouveau programme de souscriptions d’actions pour les employés du Groupe. Les charges d’amortissement et de dépréciation d’actifs sont demeurées inchangées par rapport à la même période de 2019 et étaient de €0,7 million au premier trimestre 2020.

Les autres revenus, nets des autres charges, ont progressé à €2,2 millions au premier trimestre 2020 contre €0,8 millions au premier trimestre 2019. Cette hausse s’explique par l'augmentation du crédit d'impôt Recherche et des revenus provenant du financement CEPI pour le programme chikungunya de Valneva.

Valneva a réalisé un bénéfice opérationnel de €0,1 million au premier trimestre 2020 contre un bénéfice opérationnel de €6,2 millions sur la même période en 2019. Le Groupe a, par ailleurs, enregistré un EBITDA de €2,4 millions au premier trimestre 2020 contre un EBITDA de €8,2 millions au premier trimestre 2019.

Résultat net
Au premier trimestre de l’exercice 2020, Valneva a généré une perte nette de €1,2 million contre un bénéfice net de €4,9 millions au premier trimestre 2019.

Les charges financières et effets de change au premier trimestre 2020 ont résulté en un résultat financier négatif de €2,2 millions comparé à un résultat financier positif de €0,5 millions au premier trimestre de l’exercice 2019. Ce recul s’explique par une augmentation des intérêts débiteurs et des pertes de change principalement du fait de la nouvelle dette contractée en dollars.

Flux de trésorerie et liquidités
Les flux nets de trésorerie générés par les activités opérationnelles se sont élevés à €3,0 millions au premier trimestre 2020 contre €5,3 millions au premier trimestre 2019.

Les flux de trésorerie négatifs liés aux activités d’investissement étaient de €0,6 million au premier trimestre 2020, contre €0,8 million au premier trimestre 2019.

Les flux de trésorerie positifs liés aux activités de financement étaient de €14,5 millions au premier trimestre 2020 et comprenaient €35,5 millions de produits nets provenant de l’accord de financement signés avec les fonds américains spécialistes du secteur de la santé Deerfield & Orbimed ainsi que €20,0 millions de remboursement d’emprunt auprès de la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Les flux de trésorerie négatifs liés aux activités de financement étaient de €13,5 millions au premier trimestre 2019 dont le remboursement du prêt Biopharma (Pharmakon).

La trésorerie du Groupe au 31 mars 2020 était de €80,8 millions contre €64,4 millions au 31 décembre 2019. Cette variation résulte principalement du produit de la nouvelle dette auquel a été soustrait le montant de l’emprunt remboursé à la BEI.

A propos de Valneva SE
Valneva est une société spécialisée dans les vaccins se concentrant sur la prévention contre les maladies générant d’importants besoins médicaux. Le portefeuille de produits de Valneva inclut deux vaccins du voyageur, IXIARO® /JESPECT® contre l’encéphalite japonaise et DUKORAL® dans la prévention du choléra et, dans certains pays, de la diarrhée causée par l’ETEC. Le groupe est également propriétaire d’un solide portefeuille de vaccins en développement dont le seul candidat vaccin en phase clinique contre la maladie de Lyme. Valneva compte plus de 500 employés et exerce ses activités depuis l’Autriche, la Suède, la Grande-Bretagne, la France, le Canada et les Etats-Unis. Pour plus d’information, consulter le site internet du Groupe www.valneva.com et suivez la société sur LinkedIn.

Contacts Valneva investisseurs et les médias
Laetitia Bachelot-Fontaine
Director of Investor Relations &
Corporate Communications
M +33 (0) 6 4516 7099
investors@valneva.com

Teresa Pinzolits
Corporate Communications Specialist
T +43 (0) 1 20 620 1116
communications@valneva.com

Informations importantes
This press release contains certain forward-looking statements relating to the business of Valneva, including with respect to the progress, timing and completion of research, development and clinical trials for product candidates, the ability to manufacture, market, commercialize and achieve market acceptance for product candidates, the ability to protect intellectual property and operate the business without infringing on the intellectual property rights of others, estimates for future performance and estimates regarding anticipated operating losses, future revenues, capital requirements and needs for additional financing. In addition, even if the actual results or development of Valneva are consistent with the forward-looking statements contained in this press release, those results or developments of Valneva may not be indicative of future performance. In some cases, you can identify forward-looking statements by words such as “could,” “should,” “may,” “expects,” “anticipates,” “believes,” “intends,” “estimates,” “aims,” “targets,” or similar words. These forward-looking statements are based largely on the current expectations of Valneva as of the date of this press release and are subject to a number of known and unknown risks and uncertainties and other factors that may cause actual results, performance or achievements to be materially different from any future results, performance or achievement expressed or implied by these forward-looking statements. In particular, the expectations of Valneva could be affected by, among other things, uncertainties involved in the development and manufacture of vaccines, unexpected clinical trial results, unexpected regulatory actions or delays, competition in general, currency fluctuations, the impact of the global and European credit crisis, and the ability to obtain or maintain patent or other proprietary intellectual property protection. In light of these risks and uncertainties, there can be no assurance that the forward-looking statements made during this presentation will in fact be realized. Valneva is providing the information in these materials as of this press release, and disclaim any intention or obligation to publicly update or revise any forward-looking statements, whether as a result of new information, future events, or otherwise.

[1] L’EBITDA (Earnings before interest, taxes, depreciation and amortization) du T1 2020 a été calculé en déduisant €2,3 millions de charges de dépréciations et amortissements du bénéfice opérationnel de €0,1 million tel que présenté dans le compte de résultat consolidé du groupe en normes IFRS

[2] La reconnaissance en normes IFRS des revenus provenant de l’accord signé avec Pfizer est complexe et est actuellement évaluée par les experts-comptables et les commissaires aux comptes du Groupe.

[3] Valneva et Pfizer annoncent leur collaboration pour co-développer et commercialiser le vaccin VLA15 contre la maladie de Lyme

[4] Valneva : Réunion de fin de Phase 2 positive avec la FDA ouvrant la voie au lancement d’une étude de Phase 3

[5] Valneva et Dynavax annoncent leur collaboration pour le développement d’un vaccin contre le COVID-19

[6] Valneva Announces FDA Approval of IXIARO® Shelf Life Extension to 36 Months; New US Military RFP Issued

[7] ETEC = Escherichia coli entérotoxigène ; Les Indications diffèrent selon les pays - Pour plus d’information concernant les indications, les doses à administrer, les information de sécurité, la tranche d’âge, merci de bien vouloir vous référer aux informations sur le produit, aux informations posologiques ainsi qu’au guide médical approuvés dans votre pays.

[8] Valneva et Pfizer annoncent leur collaboration pour co-développer et commercialiser le vaccin VLA15 contre la maladie de Lyme

[9] Estimated from available national data. Number largely underestimated based on WHO Europe Lyme Report as case reporting is highly inconsistent in Europe and many LB infections go undiagnosed

[10] Valneva reçoit le statut de “Fast Track” de la FDA pour son candidat vaccin contre la maladie de Lyme VLA15

[11] Lyme Disease. L.E.K. interviews, research and analysis

[12] Valneva va s’allier avec l’Institut Butantan pour son vaccin à dose unique contre le chikungunya dans les pays à revenus faibles et intermédiaires

[13] CEPI octroie un financement à Valneva d’une valeur maximale de $23.4 millions pour le développement avancé d’un vaccin à injection unique contre le chikungunya

[14] Valneva : Réunion de fin de Phase 2 positive avec la FDA ouvrant la voie au lancement d’une étude de Phase 3

[15] PAHO/WHO data: Number of reported cases of Chikungunya Fever in the Americas – EW 51 (December 22, 2017)

[16] Cardona-Ospina et al., Trans R Soc Trip Med Hyg 2015

[17] Valneva reçoit le statut de “Fast Track” de la FDA pour son candidat vaccin contre le Chikungunya

[18] Chikungunya. L.E.K. interviews, research and analysis for traveler vaccine market

[19] Valneva et Dynavax annoncent leur collaboration pour le développement d’un vaccin contre le COVID-19